Décès de Claude Godart – Juillet 2021

Claude Godart nous a quittés

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Claude Godart, survenu le 2 juillet 2021.

Né le 6 mars 1949 à Liévin (Nord), Claude Godart y a effectué ses premières années d’études. Ayant obtenu son baccalauréat au lycée Henri Darras, il a poursuivi son cursus par un BTS à l’IUT de Rouen (Seine-Maritime), au sein du département de mesures physiques de Mont-Saint-Aignan.

Il s’est installé à Nangis (Seine-et-Marne) en juillet 1969, après avoir été embauché à la raffinerie ELF à Grandpuits (Seine-et-Marne). En 1971, il est recruté comme technicien supérieur au centre d’études et de recherche de la Snecma de Villaroche, à Réau Moissy-Cramayel (Seine-et-Marne). Il a adhéré à la CGT en 1973.

Claude Godart a été le secrétaire général du Syndicat CGT UFICT Snecma Villaroche de 1979 à 2001, tout en assumant différents mandats dans l’entreprise de 1977 à 2004. Il a ainsi été secrétaire du comité d’établissement de Villaroche de 1983 à 1987 et administrateur salarié au conseil d’administration de la Snecma entre 1989 et 2004. Il a participé à toutes les luttes, contre le présentéisme en 1978, pour les salaires à 1 500 francs minimum pour tous en 1988, pour les classifications des techniciens et des techniciens supérieurs, mais également pour la réalisation du Concorde et des Airbus A 200 et A 320, respectivement équipés de moteurs Snecma, Olympus 593 et CFM 56.

À l’occasion du 33e congrès, à Nanterre, en mai 1990, il est élu à la Commission financière de contrôle (CFC) de la Fédération CGT des travailleurs de la métallurgie (FTM-CGT). Il est élu au comité exécutif fédéral et au bureau fédéral du 34e congrès, à Nanterre, en juin 1993 jusqu’au 37e congrès, à Nantes, en avril 2004.

Lors de son départ en retraite, il a rejoint la section syndicale CGT UFR Snecma Villaroche. Il a également été membre du conseil national de l’Union fédérale des retraités (UFR) de 2006 à 2019.

Depuis 2007, il était membre de la commission financière de contrôle de l’Union fraternelle des métallurgistes (UFM).

Convaincu de l’importance de l’histoire, il était l’un des fondateurs en mai 2005 de l’Association d’histoire sociale de la Snecma, devenu Safran, dont il a assuré la présidence et la trésorerie. Parmi les nombreux travaux auxquels il a activement participé, nous pouvons signaler la brochure sur le conflit des 1 500 francs en 1988 dans le groupe Snecma ou encore la biographie qu’il préparait sur le prêtre-ouvrier Jean Perrot, dont les archives sont aujourd’hui préservées grâce à son action. Il était également membre depuis 2013 du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale de la métallurgie et représentait la FTM-CGT au sein de l’Amicale de Châteaubriant-Voves-Rouillé. Militant au Parti communiste français (PCF), il a été élu au conseil municipal de Nangis pendant dix-huit années. Conseiller durant le premier mandat, il a ensuite été adjoint au maire jusqu’en juin 2020. Ayant décidé de ne pas se représenter, il s’était retiré à Genouillac, dans la Creuse.

Les adresses mails de la famille de Claude Godart pour envoyer, si vous le souhaitez, vos condoléances ou un petit mot  (merci de faire circuler l’information) :
Adresse de son fils (dont je n’ai pas le prénom) : OI.godart@gmail.com
Dagmar Ribeaucourt (sa complagne de plus de 20 ans) : osaribeaucourt@gmail.com
Sa belle fille (fille de Dagmar) Alix : alix.laugaudin@laposte.net

Rappel de la date de la cérémonie religieuse :
Le samedi 10 JUILLET à 10h à l’église de Nangis (rue de Lattre de Tassigny 77370 NANGIS)